Skip to content Skip to navigation

Jusque là c'est nous

Conception, chorégraphie et vidéo : Matthieu Hocquemiller
Danse : Jeanne Nora Bennouar, Mathilde Gautry, Hurlande Véronique Seukeu, Ludovic Lézin
Musique : Benjamin Collier
Lumière, régie : William Guez
Costumes : Hélène Durand
Accessoires : Pierre Traquet


Comment des corps habitent une époque ?
« Il n’y a que du désir et du social, et rien d’autre. »  Gilles Deleuze
Jusque là c’est nous traite du corps comme espace politique.

D'une forme minimaliste et plastique, c'est, pour moi, un spectacle de « paysages » : des « paysages » de corps que l'on traverse en promeneur.
Ce travail est parti avant tout d’un processus préalable de collecte d’informations et de rencontres : rencontres avec des histoires, des trajets, des corps en prises avec l’époque.
Parcours de migrations, parcours trans ou travail du sexe , ces rencontres ont dessiné des formes de combats.
Identités construites dans le franchissement : traversées des frontières ou transgressions des normes.
Ont émergé de ces rencontres et recherches trois thèmes récurrents et attenants qui sont traités dans la pièce en trois tableaux : le genre, l’intime et l’étranger.
Il ne s’agit bien sur pas d’être exhaustif mais plutôt de considérer que ces trois notions (genre, intime, étranger) ne sont que des constructions sociales.
Elles ne contiennent rien d’identités distinctes et cloisonnées, mais sont considérées dans un rapport de seuils, de proportions, de flux.
Nous voulons interroger ces problématiques de « seuils » intimes et collectifs, de « proportions » intimes et sociales.
C’est donc un travail sur le corps et l’époque : corps social et corps du désir, corps de l’intime et corps politique.
Un travail sur la puissance aussi, sans doute, pas celle qui écrase mais celle qui tisse, qui relie, si comme le dit L. Etxebarria,
la force ne se mesure pas au nombre de kilos que l’on peut soulever mais à la capacité à ne pas se briser.


La création est soutenue par : DRAC Languedoc Roussillon, Région Languedoc Roussillon, Ville de Montpellier, Département de l'Hérault, Réseau en Scènes en Languedoc Roussillon.

Co-production : Festival Montpellier Danse 2012, KLAP Maison pour la Danse de Marseille

Accueil studio : Théâtre Le Périscope de Nîmes, Studio B.Glandier/Cie Théron (Montpellier)

Diffusion : KLAP Maison pour la Danse de Marseille, Théâtre Le Périscope, Festival Montpellier Danse 2012...

Galerie photos : 
Vidéo :